Ahizoune persiste sur l’interdiction des appels VoIP

Ahizoune persiste sur l’interdiction des appels VoIP

Malgré la colère exprimée par  plusieurs millions de clients, Abdeslam Ahizoune que Maroc Télécom n’a pas l’intention d’autoriser les appels voix de WhatsApp, Skype et Viber. Ceci-dit, Ahizoune était prêt à négocier si les entreprises avaient demandé les autorisations.

Par Business Info

Sur cette suspension des appels voix des trois applications au Maroc, Abdeslam Ahizoune a assuré que Maroc Télécom ne changera pas de position. « Nous avons été amenés à couper ces services parce qu’ils ne sont pas conforment  à la réglementation marocaine. Le régulateur nous a demandé de le faire pour ces raisons et nous l’avons fait ».

En clair, le président de Maroc Télécom aurait préféré que les entreprises émettrices de ses services viennent négocier avec lui, et, éventuellement, débloquer des fonds pour avoir les autorisations.

«  Tout ceci aurait pu être évité si les entreprises qui déploient ces services avaient ouvert un dialogue avec les autorités marocaines. C’est un problème mondial. Certains pays ont procédé à l’interdiction pure et simple car il y a un problème d’utilisation des données personnelles. Ces entreprises ne payent ni impôts ni frais d’utilisation des infrastructures locales », explique Ahizoune.

 

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire