Benkirane coincé par les syndicalistes

Benkirane coincé par les syndicalistes

Les quatre centrales syndicales qui menaçaient de mener un large mouvement de protestation pendant le mois de Ramadan à l’échelle nationale vont rencontrer, le 17 mai, le chef de gouvernement. Abdelilah Benkirane refusait, jusqu’à une date récente, de recevoir les syndicalistes pour la reprise du dialogue social.

Business Info

Selon des observateurs de la scène politique marocaine, « il s’agit d’une première conséquence des élections professionnelles qui ont connu une défaite du bras syndical du Parti justice et développement (PJD), l’Union nationale du Travail au Maroc (UNTM), dont le secrétaire générale est Mohamed Yatim ».
En effet, malgré qu’ils ont accepté la décision de rencontrer le chef de gouvernement, les quatre centrales, à savoir, l’UMT, CDT, FDT, UGTM, avancent qu’ils ne vont pas renoncer à leur revendications, notamment, le relèvement des salaires dans la fonction publique.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire