Grand Casablanca : Les besoins de la gestion déléguée s’élève à 20MMDH à l’horizon 2027

Grand Casablanca : Les besoins de la gestion déléguée s’élève à 20MMDH à l’horizon 2027

Lydec a organisé, les 25 et 26 février 2016 à El Jadida, la 13e édition du Séminaire des médias. Durant deux jours, les échanges, entre le top management de l’entreprise et les journalistes, ont porté sur les réalisations de la gestion déléguée dans les secteurs de l’eau, de l’électricité, de l’assainissement liquide et de l’éclairage public ainsi que sur les perspectives et les enjeux de la gestion déléguée.

Par Business info 

Les investissements cumulés de Lydec dans le grand Casablanca, entre 1997 et 2015, se sont établis à environ 18,8 MMDH dont 47% mobilisés par le délégataire. C’est l’assainissement liquide qui est érigé en priorité dans le programme d’investissement, puisqu’il s’accapare 44% des investissements réalisés. Le reste est affecté aux autres métiers de l’entreprise, à savoir la distribution de l’eau potable (22%), de l’électricité (27%) et les moyens communs (6%).

En 2015, environ 1,54 MMDH a été investi dont, 779 MDH pour l’assainissement, 398 MDH pour l’eau, 334 MDH pour l’électricité et 26 MDH pour les moyens communs.

Les besoins en investissements de la gestion déléguée à l’horizon 2027 s’avèrent supérieurs aux ressources prévues dans le contrat de gestion déléguée. Ils s’élèvent à plus de 20 MMDH.

Les intervenants ont expliqué comment sont gérées les relations avec les clients. Un rappel du système de facturation et de tarification, appliqué suite au contrat-programme Etat-ONEE 2014-2017, a été également fait. Pour Jean-Pascal Darriet, directeur général de Lydec, «l’année 2016 est exceptionnelle puisque le Maroc abritera la COP22 ».

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire