La Bourse de Casablanca demeure sans président depuis le départ d’Aomar Yidar

La Bourse de Casablanca demeure sans président depuis le départ d’Aomar Yidar

Le Conseil d’administration de la bourse de Casablanca n’a plus de président depuis le départ de Aomar Yidar. La place casablancaise qui espère devenir une place incontournable et se positionner parmi les marchés de capitaux leaders en Afrique a du mal à mettre en œuvre sa réforme. Karim Hajji assure la fonction de directeur général.

Business Info

Malgré les multiples instructions envoyées par le département de l’Economie et des Finances, la réforme, tant attendu, de la bourse de Casablanca se fait toujours attendre. Alors que le Conseil d’administration demeure sans président, le staff dirigeant de la place n’arrive pas à s’accorder sur l’ouverture du capital de la Bourse de Casablanca.
Faut-il rappeler, dans ce cadre que la Bourse de Casablanca fonctionne comme une entreprise puisqu’un directoire contrôle des managers contrôlant eux-mêmes diverses parties de l’organisation, tels que, les finances, les affaires générales, le marketing, le marché, l’organisation et les systèmes d’organisation. Chaque catégorie ayant également des sous-sections.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire