La Bourse de Casablanca s’ouvre aux capitaux des entreprises étrangères

La Bourse de Casablanca s’ouvre aux capitaux des entreprises étrangères

La Bourse de Casablanca peut désormais héberger les capitaux des entreprises étrangères. Le Conseil du gouvernement vient d’adopter le projet de loi relatif aux sociétés de la Bourse. La capitalisation de la place de Casablanca s’élève actuellement à 475 milliards de dirhams environ 43,5 milliards d’euros, soit moins de la moitié du PIB marocain.

Business Info

Moins de dix sociétés ont rejoint la Bourse de Casablanca au cours des dix dernières années. Pour donner un nouveau souffle à la place qui affiche des ambitions régionales, l’exécutif marocain vient adopter un nouveau projet de loi.
Ce «projet de loi relatif à la Bourse des valeurs, aux sociétés de Bourse et aux conseillers en investissement financier» propose, également, la possibilité de coter les entreprises étrangères, même s’ils n’ont pas leur siège au Maroc, sur l’un des compartiments du marché. L’objectif de cette décision est de redynamiser la place de Casablanca face aux trois principales places africaines, à savoir, Johannesburg, le Caire et Lagos.
Autre nouveauté apportée par le projet de loi, la création d’un marché alternatif, qui doit permettre aux petites et moyennes entreprises (PME) d’accéder au marché dans des conditions adaptées à leur taille.
Le projet de loi prévoit la création des compartiments réservés fonds indiciels (Exchange Traded Funds/ETF) et aux fonds immobiliers ainsi que l’élargissement du champ d’activité des sociétés de bourse aux activités connexes au domaine de l’intermédiation.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire