La CDG met la main à la poche pour sauver Alliances

La CDG met la main à la poche pour sauver Alliances

Dans le cadre de la restructuration de la dette privée du Groupe Alliances, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) aurait repris l’intégralité des actifs toxiques du promoteur immobilier, Alliances, sauf le projet Lixus.

La CDG reprend donc les dations des obligataires d’Alliances. Après le projet Chwiter annoncé fin 2015 au profit de la Caisse, le bras financier de l’Etat devrait récupérer le projet Moulay Ibrahim, une partie du projet d’Akenza, une partie du projet Maaden et, à Fès, le projet Nejmat Sais. Ces projets ont été valorisés de manière à satisfaire les deux parties.

L’Etat aurait donc mis la main à la poche pour aider le promoteur à s’en sortir, car beaucoup de choses sont en jeu et le risque systémique pour le milieu financier est important.

 

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire