Maroc-Luxembourg : Une histoire prometteuse d’affaires et d’opportunités

Maroc-Luxembourg : Une histoire prometteuse d’affaires et d’opportunités

La mission économique conduite, en avril dernier, par le grand duc héritier Guillaume de Luxembourg au Maroc est venue redynamiser les relations diplomatiques et économiques entre les deux pays. Eclairage avec Atman Haloui, Consul honoraire du grand-duché de Luxembourg.

Propos recueillis par Sanae Taleb

Vous êtes derrière l’organisation de la mission économique au Maroc, en avril dernier, du grand-duc héritier de Luxembourg.Quelssont les objectifs réalisés de cette première mission ?

La présence du grand duc héritier Guillaume et la grande duchesse héritière Stéphanie ainsi que du vice-premier ministre est un signe fort et démontre de la volonté d’encourager les liens économiques entre les deux pays. D’une part, vous avez le Luxembourg qui se positionne comme plateforme vers l’Europe, de l’autre vous avez le Maroc qui est, clairement, une porte d’entrée vers l’Afrique. Il est indéniable que les deux pays ont une vraie complémentarité dans de nombreux domaines et donc les échanges économiques devraient être plus intenses. Ainsi, cette mission avait comme objectif d’identifier les nombreuses opportunités d’affaire pour développer ces relations économiques et commerciales.

Le grand-duc héritier de Luxembourg a été accompagné d’une délégation d’environ 50 entreprises, comment se sont déroulés les rencontres économiques entre les opérateurs marocains et leurs homologues luxembourgeois ?

De nombreux rendez-vous BtB avec les entreprises marocaines ont été organisés pour toutes les entreprises luxembourgeoises. Ces dernières ont pu pour certaines découvrir le potentiel d’investissement au Maroc ou identifier des partenaires locaux. Un séminaire sur le Luxembourg a également été organisé et a connu un grand succès auprès des entreprises marocaines.

Lors de son allocution à l’occasion de la réception offerte au grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg, le PDG du groupe BMCE, Othman Benjelloun, a souligné « nous exerçons une forme de diplomatie, la diplomatie économique en tant qu’intervenant-clés du développement de nos pays en même temps que nous jouons un rôle d’influence… ». Quels sont, dans ce cadre, les acteurs de la diplomatie économique entre le Maroc et Luxembourg ?

A mon sens, ce sont toutes les personnes et entités qui créent des ponts entre les deux pays pour favoriser le développement des relations économiques. Dans ce sens, je tiens à souligner le rôle important d’Othman Benjelloun qui, en tant que président du GPBM, le groupement professionnel des banques du Maroc, a favorisé le rapprochement de la place financière de Luxembourg et de Casablanca. Par ailleurs, d’autres domaines doivent être consolidés comme les technologies de l’information, la logistique, l’industrie verte, l’industrie automobile.

Casa Finance City (CFC) vise à attirer les entreprises financières internationales et à faire de Casablanca un hub financier régional en Afrique, suite à cette mission économique, doit-on s’attendre à une coopération avec la place boursière de Luxembourg, l’une des plus importante place de l’Europe, voire, du monde ?

La place financière de Casablanca a un positionnement stratégique vers l’Afrique. En quelques années, le développement a été impressionnant et donc ne peut que susciter l’intérêt des entreprises luxembourgeoises qui voient l’Afrique comme un pôle de croissance. Un accord a notamment été signé entre CFC et LFF (Luxembourg For Finance) pour une coopération dans le domaine des fonds d’investissement. En effet, le Luxembourg est la deuxième place mondiale dans le domaine des fonds d’investissement.

La Chambre de Commerce Belgo-Luxembourgeoise au Maroc organise avec des partenaires belges, un road show des hommes d’affaires marocains du 09 au 11 juin 2015 en Belgique, quel est le programme de cette mission et quels seront, éventuellement, les objectifs ?

Cette mission multi sectorielle aura lieu dans les 3 régions de la Belgique. Elle permet à des entreprises marocaines à la recherche de nouveaux marchés ou de partenaires/fournisseurs de rencontrer directement des entreprises belges via le large réseau de la chambre de commerce. Ce road show se rend également une année sur deux à Luxembourg notamment à l’occasion de fameux GRDays Luxembourg : salon dédié à la Grande Région regroupant 11 millions d’habitants incluant Luxembourg, Wallonie (Belgique), Lorraine (France), Sarre/Rhénanie Palatinat (Allemagne).

Pouvez-vous, nous établir un bref bilan d’exercice après presque trois ans de votre nomination consul honoraire au Maroc du grand-duché de Luxembourg ?

Le plus important est de continuer à favoriser les échanges entre le Luxembourg et le Maroc. Evidemment dans le domaine économique et commercial où les perspectives sont excellentes. Mais je me réjouis aussi du resserrement des liens dans le domaine social et culturel qui sont aussi un volet essentiel.

*Photo prise par Ahmed Bahhodh.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire