Mezouar ne mâche pas ses mots contre Benkirane

Mezouar ne mâche pas ses mots contre Benkirane

A quelques mois des prochaines élections législatives, le secrétaire général du Rassemblement national des indépendants (RNI), Salaheddine Mezouar affûtent ses armes. A l’occasion de la réunion du Conseil national, ce samedi 13 février à Skhirat, n’a pas mâché ses mots en critiquant le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Business Info

Mezouar a affirmé que le gouvernement a connu des affrontements internes suite aux élections du 04 septembre dernier. Le secrétaire général du RNI a accusé, tacitement, Benkirane de vouloir conduire  les décisions du parti de la colombe suite au scrutin du septembre 2015.

« Je suis étonné de la dégradation inhabituelle du discours politique. On était traité d’infidèles, au moment, ou la partie émettrice de ce jugement a insisté sur la nécessité d’élargir les coalitions et de ne pas les limiter », souligne Mezouar qui assure que ses accusations cherchaient à ternir l’image du parti puisque les Marocains ont utilisés le terme pour désigner les serveurs du système colonial.

Ainsi, lors de cette même réunion tenue sous le thème « du processus démocratique à la régionalisation avancée le RNI au cœur de la marche de construction », Mezouar a souligné que le plus grave, concernant les accusations, qu’elles s’attaquent à la vie privée des individus.

Mezouar a assuré, par ailleurs, que les attaques du Parti Justice et Développement (PJD) cherchent à mettre la main sur le RNI et à brider ses décisions et limiter son autonomie. Pour conclure, le secrétaire général du RNI a rappelé au PJD, l’épisode de la constitution du premier gouvernement Benkirane en 2012, lorsque ce dernier a  été obligé de former coalition avec le RNI, alors qu’ils étaient des ennemis jurés. Comme quoi en politique, il y’a pas d’ennemis ni d’amis éternels.

 

 

Articles qui peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire